Sunday, 31 August 2014

If you liked (linking to other blogs)

  • If you liked the post: If I were a Pagan

  • Then you might also like my blogs of Apologetic Nature, given in Chronological Order:

    • Creation vs. Evolution which upholds Biblical Creation and Flood and Tower of Babel against Evolutionism, whether Theistic Evolutionists or Atheists.

    • somewhere else which upholds Resurrection of Jesus Christ, His fulfilment of Prophecies, plus general arguments against Atheism and Humeism (including on Pagan parallels front) apart from the Creationist and Geocentric fronts.

    • Great Bishop of Geneva! which upholds Catholic claims of being the Church Jesus founded on Peter and on His Apostles.


Similarily:

  • If you liked the post What Opinion did Riccioli call the Fourth and Most Common One?

  • Then you might also like:

    • Creation vs Evolution was already mentioned - not linking again.

    • The blogs where I keep the Geocentric question (the most general ones, since too important to be relegated to a special one):



      and the blog which really gets to questions of older learning and also linguistic questions (therefore a supplement to Crea vs Evolu for Tower of Babel questions):

    • Φιλολoγικά/Philologica

Readers from Rus'

1) Mon public en France (sans compter le reste du monde), 2) Mijn Lezenaars uit de Nederlanden, 3) Readers of English Tradition, 4) Leser aus Deutschland, 5) Sveriges Läsarestatistik, 6) Readers from Rus', 7) Turkey and other Muslim Countries, 8) Latvia, Lithuania, Poland and Romania, 9) Chinese Readers and Other East Asiatics, 10) Rest of the world - rest of the blogs / Reste du monde - reste des blogs

Since Ukraine and Russia both claim to represent it (or her: Sv'ataja Rus'), both countries have their statistics here:

Assorted retorts from yahoo boards and elsewhere : 6638
På Svenska og på Dansk på Antimodernism : 1438
Auf Deutsch (auf Antimodernism und später) : 1121
New blog on the kid : 1242
Correspondence of Hans Georg Lundahl : 787
Φιλολoγικά/Philologica : 4074
HGL's F.B. writings : 5575
musicalia : 1915
Great Bishop of Geneva! : 932
En lengua romance en Antimodernism y de mis caminaciones : 2130
Recipes from Home and Abroad : 1270
Creation vs. Evolution : 4064
gm b1 lou : 772
somewhere else : 1142
Répliques Assorties : 274
Antworten nach Sorte : 1
MSN Group Antimodernism in memoriam : 1216
Triviū, Quadriviū, 7 cætera : 4314
Latinitatis morphologia simplificata : 467
deretour : 4236
Litaven : 680
Kopiera oförändradt, sprid gratis : 342
La cinquième cinquième du pélérinage : 142
La quatrième cinquième du pélérinage : 185
La troisième cinquième du pélérinage : 253
La seconde ou deuxième cinquième du pélérinage : 187
La première cinquième du pélérinage : 232
haiku : 218
En français sur Antimodernism : 801

Ukraine all total : 46,747

Assorted retorts from yahoo boards and elsewhere : 2356
På Svenska og på Dansk på Antimodernism : 2076
Auf Deutsch (auf Antimodernism und später) : 820
New blog on the kid : 414
Correspondence of Hans Georg Lundahl : 442
Φιλολoγικά/Philologica : 3861
HGL's F.B. writings : 3775
musicalia : 2091
Great Bishop of Geneva! : 227
En lengua romance en Antimodernism y de mis caminaciones : 2594
Recipes from Home and Abroad : 1549
Creation vs. Evolution : 2721
gm b1 lou : 546
somewhere else : 709
Répliques Assorties : 31
Antworten nach Sorte : net
MSN Group Antimodernism in memoriam : 940
Triviū, Quadriviū, 7 cætera : 4016
Latinitatis morphologia simplificata : 545
deretour : 9475
Litaven : 430
Kopiera oförändradt, sprid gratis : 223
La cinquième cinquième du pélérinage : 47
La quatrième cinquième du pélérinage : 135
La troisième cinquième du pélérinage : 75
La seconde ou deuxième cinquième du pélérinage : 89
La première cinquième du pélérinage : 126
haiku : 73
En français sur Antimodernism : 597

Russia all total : 40,983

Russia and Ukraine together : 87,730

Keeping Track:

087730 (Ukraine and Russia)
030800 (Germany)
002908 (Sweden)
121438

Friday, 29 August 2014

Readers of English Tradition

1) Mon public en France (sans compter le reste du monde), 2) Mijn Lezenaars uit de Nederlanden, 3) Readers of English Tradition, 4) Leser aus Deutschland, 5) Sveriges Läsarestatistik, 6) Readers from Rus', 7) Turkey and other Muslim Countries, 8) Latvia, Lithuania, Poland and Romania, 9) Chinese Readers and Other East Asiatics, 10) Rest of the world - rest of the blogs / Reste du monde - reste des blogs

Correspondence of Hans Georg Lundahl : 1088, 31, 23
Φιλολoγικά/Philologica : 13976, 1227
New blog on the kid : 2487, 153, 143, 60
HGL's F.B. writings : 10158, 830
musicalia : 4748, 752
Assorted retorts from yahoo boards and elsewhere : 12159, 567
Great Bishop of Geneva! : 1625, 118
En lengua romance en Antimodernism y de mis caminaciones : 5571, 557
Recipes from Home and Abroad : 2017, 218
Creation vs. Evolution : 10250, 606
På Svenska og på Dansk på Antimodernism : 3359
gm b1 lou : 1096, 106
somewhere else : 3416
Répliques Assorties : 306
Auf Deutsch (auf Antimodernism und später) : 1487, 190
Antworten nach Sorte : 24
MSN Group Antimodernism in memoriam : 1426
Triviū, Quadriviū, 7 cætera : 13700, 1709
Latinitatis morphologia simplificata : 766, 77
deretour : 10376, 985
Litaven : 1058, 105
Kopiera oförändradt, sprid gratis : 332
La cinquième cinquième du pélérinage : 205
La quatrième cinquième du pélérinage : 182
La troisième cinquième du pélérinage : 116
La seconde ou deuxième cinquième du pélérinage : 179, 23
La première cinquième du pélérinage : 225
haiku : 517
En français sur Antimodernism : 1751, 500

US, all blogs : 104,600

UK, Australia, Canada, when on top ten (mostly case with UK) : 8970

Ireland never on top ten all time, alas!

Keeping track so far:

104600 (US)
008970 (UK, Australia, Canada)*
061068 (France)
021544 (Netherlands)*
196182

196,182

* When showing on top ten of all time stats.

Thursday, 28 August 2014

What Opinion did Riccioli call the Fourth and Most Common One?

I mean on the reason why heavenly bodies and the heavens as such do move? Here is the work we are dealing with:

Titre : Almagestum novum astronomiam veterem novamque complectens observatiobus aliorum et propriis novisque theorematibus, problematibus ac tabulis promotam in tres tomos distributam / Auctore Ioanne Baptista Ricciolo...
Auteur, Collaborateur : Riccioli, Giovanni Battista
Adresse bibliographique : Bononiae : ex typographia haeredis Victorii Benatii, 1651-1665
http://www.e-rara.ch/zut/content/titleinfo/140180


Relevant part:

Pars posterior tomi primi.
http://www.e-rara.ch/zut/content/structure/141030


Relevant section with page view:

Liber nonus. De Mundi Systemate
Sectio secunda de motibus caelorum
CAPVT I. An Caeli aut Sidera Moueantur ab Intelligentijs, An verò ab intrinsecò à propria Forma vel Natura. P. 247
http://www.e-rara.ch/zut/content/pageview/194748


And I quote, but not in full:

I Prima Opinio fuit, cælos moueri à propria forma, seu ab intrinsecò, ne forma illa esset otiosa & inferior formis elementorum ...

II Secunda Opinio fuit eorum, qui cælos & Astra moueri quidem à propria forma dixerunt, sed quæ esset anima Intellectiua, au etiam sensitiua & vegetatiua ...

Tertia itaque Opinio fuit, cælos moueri à Deo ipso Immediatè. ...


The discussion thereof goes on to next page:

Next page : 248
http://www.e-rara.ch/zut/content/pageview/141308


Where we also find:

III. Quarta Opinio, eaque communissima, est; cælos & sidera moueri ab Intelligentijs seu ab Angelis, tanquam assistentibus, & immediatis causis effectiuis, non autem tanquam ab animabus informantibus cælum, atq. adeò moueri ab extrinsecò principio, sed creato.


He goes on to enumerate St Thomas Aquinas, "Ferrariensis" (probably Francesco Silvestri, O.P. who wrote a commentary on Summa contra Gentiles and was Master General of the Dominicans the last three years of his life, 1525-28), Saint Bonaventura, Duns Scotus, one of the two Guillaume Durand (uncle or nephew), Argentinas (not searchable since obfuscated in search engines by Argentina), Gregory of Rimini, John Capreolus, Albertus (the same as already cited for another view, God alone as extrinsic cause?), Nicolas of Cusa, Sancinas (who ever that is), John of Ianduno (I suppose).

Ex recentioribus Conimbricenses [ = the Coimbra Jesuits (with their commentary on Aristotle)], Rufius, Toletus [Francisco de Toledo, Jesuit], Suarez ...


I will not go on to cite the rest of this list. I will comment on Suarez, from wiki:

According to Christopher Shields and Daniel Schwartz, "figures as distinct from one another in place, time, and philosophical orientation as Leibniz, Grotius, Pufendorf, Schopenhauer, and Heidegger, all found reason to cite him as a source of inspiration and influence."


I say this because, having landed in a debate on Geocentrism and giving angels moving heavenly bodies as my alternative explanation for certain movements, I was met with the claim this opinion was always very marginal. OK? Riccioli calls it "the fourth and most common opinion" and among its adherents he enumerates Aquinas and Bonaventura, two Saints, Scotus and Cusanus, two very learned men, the Coimbra Jesuits and Suárez ... and a Dominican who was Master General of the Dominicans. Marginal? If you can call that "marginal", I do not know what qualification you have to speak about history. None equalling mine anyway.

Since the man brought up as "evidence" this was marginal that it was proposed by the flat earther (very marginal indeed in Byzantium of his day) Cosmas Indicopleustes, I may venture to add that none of those cited were Flat Earth believers. Especially the Jesuits were fully aware of cosmographic implications of Vasco da Gama.

Hans Georg Lundahl
Bpi, Georges Pompidou
St Augustine of Hippo Regia
28-VIII-2014

Wednesday, 27 August 2014

Mijn Lezenaars uit de Nederlanden

1) Mon public en France (sans compter le reste du monde), 2) Mijn Lezenaars uit de Nederlanden, 3) Readers of English Tradition, 4) Leser aus Deutschland, 5) Sveriges Läsarestatistik, 6) Readers from Rus', 7) Turkey and other Muslim Countries, 8) Latvia, Lithuania, Poland and Romania, 9) Chinese Readers and Other East Asiatics, 10) Rest of the world - rest of the blogs / Reste du monde - reste des blogs

New blog on the kid (Nederlanden niet op top tien)
HGL's F.B. writings : 1861
musicalia : 1239
Assorted retorts from yahoo boards and elsewhere : 839
Great Bishop of Geneva! : 87
En lengua romance en Antimodernism y de mis caminaciones : 1456
Φιλολoγικά/Philologica : 2548
Recipes from Home and Abroad : 1100
Creation vs. Evolution : 1115
På Svenska og på Dansk på Antimodernism : 1153
gm b1 lou : 530
somewhere else : 332
Correspondence de / of / van Hans Georg Lundahl (Nederlanden niet op top tien, en dat heb ik ook verdient omdat ik "van" gebruik zoals verkoorting van de duitsche en zweedsche genetief, zonder een enkel correspondence op nederlandsch op de blog)
Répliques Assorties (Nederlanden niet op top tien)
Auf Deutsch (auf Antimodernism und später) : 1071
Antworten nach Sorte (Nederlanden niet op top tien)
MSN Group Antimodernism in memoriam : 617
Triviū, Quadriviū, 7 cætera : 878
Latinitatis morphologia simplificata : 579
deretour : 2977
Litaven : 643
Kopiera oförändradt, sprid gratis : 654
La cinquième cinquième du pélérinage : 187
La quatrième cinquième du pélérinage : 276
La troisième cinquième du pélérinage : 182
La seconde ou deuxième cinquième du pélérinage : 161
La première cinquième du pélérinage : 190
haiku : 320
En français sur Antimodernism : 549

Tensamen ten minste 21.544 bezoeken op mijn bloggen.

If I were a Pagan

I would per definition not be a Christian. But would I have any specific reason to reject Christianity?

In parts of the world where Paganism is prevalent, it seems the main objection to Christianity when it is met is "this is not the religion of our fathers". As a part of the Western world I could not make that objection. Indeed, the principle would turn in favour of Christianity: this IS the religion of my fathers.

But though that is true, Christianity is not just that, it involves claims that claim to oblige also those who do not have it as the religion of their fathers. Such claims of truth is why I could not stay with EXACTLY the kind of Christianity I met as a child - and I became a Catholic. Because one of the truth claims is Apostolic Succession guarding Apostolic Tradition in the right reception of the Books in the Scriptures.

So, what would my philosophical background be and how would it interfere with my accepting Christianity, if I were a Pagan? Note, not a Pagan of a certain school, like New Agers rejecting Christianity out of reverence for witches who were martyred for medical knowledge and such.

I would very probably if I were a Pagan without any definite antichristian prejudice conclude as Chesterton "if a Hill can be Holy - why not that Hill?" (Calvary) and "if a tree can be Holy, why not that tree?" (the Cross) and even if a man can be holy or divine (several Pagan gods are claimed to have appeared among the rest of us as men - Romulus, Odin and Thor and Frey, Krishna and Rama) why not that man, Jesus from Nazareth?

Not that I would want to try forgetting Christianity to be in a position to try this out, of course!

But if I had not yet accepted Christianity and was looking for answers, I would look quite as readily to Egyptian and Chinese and Sumerian claims the world was 40.000 years old as to claims by Vikings the world started and then we see a lot of heroes from around the Centuries following Christ (whom Odinism basically ignores, or its assessments of Him have not been preserved) and Caesar (whom Odinism did not ignore - East Anglia had a dynasty starting with 1) Woden - 2) Casere (=Caesar) - 3) Tydda, which unlike the Norse line looks less like Odin having actually lived "there"* and more like considering Caesar a "son of Odin" because he was an upstart). I would look at the Norse claim and see there was recorded history well before the Norse heroic saga begins. I would see the Egyptian claim and see there were lots of centuries for which we have no corresponding records of history. I am not sure how, without the light of the faith, my reason would have reacted on C14-method.**

But as we are dealing with a hypothetic Pagan I could recognise myself in rather than a real person, I might (though I came to these conclusions well after accepting Christianity, a full year or so, which is long time during a childhood, or for details even longer and with help from Creationist writer Edgar Andrews) that I would understand the problem of calibrating C14 in prehistoric times and reject as unwarranted optimism the solution offered "we know C14 content fluctuates and by how much". I could also hope I would be on my way to seeing how much better Hebrew line of history agrees with recorded history (especially after realising moot points about Egyptian and Babylonian chronologies), how it falls pretty much between Greco-Roman and Norse chronology on the one hand and Egyptian and Babylonian on the other hand, and how it is - as with Apostolic Succession for Catholicism beside the Protestantisms - adorned with a succession that if genuine warrants with high credibility though not mathematical certainty, the truth of its origins. Someone would then ask if I don't believe in Odin being a god and having created the world Marduk style? Well, his stay in Uppsala which is behind the Yngling Dynasty, involved no particular miracles of creation, no credible evidence he was what he claimed to be. Unlike the recorded life of Jesus from Nazareth. Which if believed involves a Creation which was not Marduk style at all.

Hans Georg Lundahl
Georges Pompidou Library
St Narnus of Bergamo***
27-VIII-2014

* Not meaning East Anglia, but where the settlers of East Anglia came from. Of course, not saying they were right in considering Tydda as son of Caesar either. Of course, Odin could have named a son Caesar after the contemporary, after seeing he was lucky, perhaps trying to capture his soul in his son by rebirth after the Ides of March. In that case Wodans - Kaisars - Tuddion (to wager an early Germanic reconstruction of Tydda's name) would be correct as a genealogy, but the Caesar in it a namesake rather than identical to the man who died on Ides of March. But it is more probable (or at least more prosaic, which does not automatically mean greater probabilty) that the Tydda in question was a nobody, known to be a nobody and as having left no record of his father and retroactively called son of Caesar because his family didn't stay nobodies. He is probably the reason why a genealogy site has placed Odin and Casere in the centuries after Christ, not recognising that Casere means Caesar. And if so, their date for Tydda's life may be roughly correct.

** I might have rejected it on similar lines as Christian creationists even while bargaining more for Norse Paganism.

*** If anyone is looking for St Monica, she is celebrated 4th of May.

Le vocable fondamentaliste

Il s'utilise parfois à tort et à travers.

On décrit les djihadistes comme "Fondamentalistes musulmans" puisque faire le djihad est un devoir religieux selon leur Coran et que les djihadistes refusent le genre du sécularisme qui mettrait à côté un devoir religieux parce qu'il n'est pas à la mode dans la société contemporaine.

Après, on harcèle des Musulmans qui insistent sur le voile ou, ayant lu Harun Yahya, sont créationnistes. Après tout, ils sont des "Fondamentalistes musulmans" donc suspects d'être djihadistes.

Ensuite les Musulmans adaptés dans les services du pouvoir s'indignent, avec quelque raison, que des Musulmans soient le cible par des piétés parfaitement paisibles. Ils disent donc "il y a des Fondamentalistes chrétiens aussi, pourquoi ne pas les harceler aussi?" Et les franc-macs qui FONT les services du pouvoir écoutent pas mal cette parole.

Après, il y a d'autres confusions aussi.

D'abord, l'origine du nom évoque un groupe de Protestants aux États-Unis, plus souvent Calvinistes que Luthériens ou Anglicains, plus souvent encore Baptistes ou Pentécôtistes. Ils étaient un œcuménisme, donc des non-intégristes dans le sens que le vrai Christianisme pour eux, c'étaient pas l'intégrité de la propre confession. D'où le fait que bien que les Témoins et les Mormons ont des choses en commun avec eux, ils n'en font pas partie. Car eux, ils sont des intégristes du magistère de leur confession. Oui, ils ont réinventé cette chose que les Réformateurs décriaient tellement, un magistère dont la voix est censé obliger les croyants dans le présent. Bon, la mouvance originellement dite fondamentaliste n'étaient donc ni Mormons, ni Témoins, ni Adventistes du VII Jour, car comme d'autres Protestants avant eux, ils ne croyaient pas dans un magistère et ils ne croyaient plus que les doctrines dans précisément leur branche de la Réforme avaient réussi mieux que toutes les autres branches de reconstituer le Christianisme primitif dans son intégralité de manière d'avoir une théologie à laquelle il faut adhérer aussi dans son intégralité. En passant, un Catholique ou un Orthodoxes ne prétendent pas envers les Protestants d'avoir fait une meilleure reconstruction du Christianisme, mais ils prétendent, l'un comme l'autre dans une rivalité qui a quelque chose de saint même du côté en erreur, d'avoir intégralement préservé (oui, préservé, et non reconstitué) le Christianisme primitif. D'où le fait qu'un intégrisme Catholique et Orthodoxe est mieux pensable qu'un intégrisme Protestant de quelle que ce soit la Confession. Mais si les Fondamentalistes étaient œcuméniques plutôt que des Intégristes, néanmoins ils étaient, comme les intégristes (y compris Catholiques) des inerrantistes bibliques (et, croyant les Catholiques antibibliques* ils sont donc aussi surtout au début anticatholiques pour être d'accord avec la Bible).

D'où leur conflit avec un œcuménisme protestant plus large, celui qui a serré la main avec Catholiques et Juifs et Musulmans. Celui aussi qui est en bonne paix avec les prétendus progrès de la science qui auraient rendu la foi littérale dans certains parties de la Bible caduque. D'où le fait qu'un inerrantisme poussé et un œcuménisme restreint ou non-existant sont dans le contexte américain et international souvent abrégés sous le vocable "fondamentaliste".

Vient Roe Vs Wade. Les Chrétiens qui s'indignent sont souvent des Fondamentalistes. D'où le fait qu'un inimitié s'attache à eux de la part des gens qui veulent l'avortement. Les Chrétiens qui s'indignent sont souvent aussi des Catholiques, mais à l'époque les Catholiques étaient plus marginalisés que maintenant, et donc on ne dit pas que les Fondamentalistes qui prient devant les avortoirs font une chose catholique, on dit plutôt que les Catholique qui prient devant les avortoirs font une chose fondamentaliste.

Comme on voit assez facilement, un Tradi est assez repérable comme pendant sur le côté catholique à ce que les Fondamentalistes sont sur le côté protestant.

Récemment, on s'est surpris de côté des Cathos intégristes d'être comparés à des Fondamentalistes. Je citerais ici un billet publié sur Nouvelles de France:

Sortant de la radio avec un autre ami, Me Jérôme Triomphe, venu, lui, pour évoquer les différents procès intentés par l’AGRIF contre les dernières pièces christianophobes, nous avons poursuivi tous les deux, dans les rues de Paris, la conversation sur la christianophobie.

Et je m’étonnais devant lui de l’usage du terme « fondamentalistes chrétiens » par la quasi totalité de la « grosse presse » pour désigner les jeunes gens qui récitent le chapelet ou portent des banderoles dans ces spectacles.

J’ai une idée assez précise du niveau culturel de la classe parlante française, mais ce nouveau vocable me paraissait tout de même exotique. Une connaissance minimale du dossier suffisait à savoir que l’immense majorité de ces jeunes était catholique, alors que le fondamentalisme chrétien est la doctrine de certains protestants nord-américains.


Seulement si on se tient à l'origine de terme Fondamentaliste, dans cette mouvance entre œcuménisme et intégrisme, qui est pour la Bible (comme le Concile de Trente) et contre la Tradition et le Magistère (contrairement au Concile de Trente), oui, alors c'est effectivement la doctrine de mainte Protestant, et non seulement aux États-Unis, c'est juste qu'en Suède un Fondamentaliste est plus souvent marginalisé par les Modernistes.**

Après, oui, on a généralisé la signification du terme. En négligeant, quoique pas totalement, le côté œcuménique. On vise alors l'ambition d'être fidèle à un texte sacré là précisément où la société moderne le rend difficile. Y compris l'ambition d'interdire des choses que la modernité seulement apporte, comme l'avortement. Alors, quand on peut parler d'un salafiste comme Fondamentaliste islamique*** - mais définitivement aussi o davantage d'un Tradi comme d'un Fondamentaliste catholique.

Voyez-vous, les États-Unis ce ne sont pas juste les Fondamentalistes, mais aussi pas mal de gens qui ne les aiment pas, qui préfèrent croire l'évolution et que telle étoile ou nova brillait il y a plus que cent mille ans. D'où une certaine volonté d'utiliser le mot dans un contexte démonisant. Par exemple à propos des Terroristes. Maintenant très à tort à propos Breivik.

Pourquoi donc cette expression ? Et pourquoi pas les noms d’oiseaux plus classiques, comme « intégristes », « traditionalistes », etc. ? En évoquant la figure d’Anders Breivik, ce Norvégien qui tua en juillet dernier 77 personnes, et qui avait, lui aussi, qualifié de « fondamentaliste chrétien » – avec plus de bon sens, puisque l’intéressé se désignait, paraît-il, lui-même comme « protestant traditionnel » (même s’il avait aussi été franc-maçon et semblait avoir un parcours religieux et politique passablement complexe) –, Jérôme Triomphe m’a permis de comprendre.


Je ne dirais pas que "Protestant traditionnel" soit une bonne traduction de son auto-désignation. Plutôt "Protestant de Tradition." Un Luthérien traditionnel, même hormis ceux qu'on peut désigner comme Fondamentalistes, ne nierait pas la Divinité de Jésus, et ne serait pas pour que l'enseignement de l'Évolution soit obligatoire dans l'école. Par contre, juste après de l’appréhender, on a laissé tout de suite le canard qu'il serait Fondamentaliste. Il ne l'est pas. Le désigner comme Fondamentaliste c'est comme de désigner Dominique Venner comme Catholique. Ça serait même un peu plus juste de désigner Venner comme un Catholique, vu qu'il a été lu et apprécié par bon nombre de Tradis (y compris par l'autrement symathique Marie Piloquet, journaliste ou écrivaine à PRÉSENT). Les Fondamentalistes ne sont pas des fans de Breivik, ils aiment plutôt, comme moi aussi, souligner que ce perfide et cynique homme qu'il était au moment des faits se nourissait de la pensée darwinienne. Et on le sait, c'est bien documenté dans ses écrits.

Hans Georg Lundahl
BU de Nanterre
St Joseph de Calasanz
27-VIII-2014

Le billet sur Nouvelles de France:

Propagande christianophobe
Ecrit le 21 nov 2011 à 19:25 par Eric Martin dans Médias tics
/par Guillaume de Thieulloy
http://www.ndf.fr/poing-de-vue/21-11-2011/propagande-christianophobe


* Jérémie était contre ceux qui sacrifiaient à "la Reine du Ciel" ... et ces Fondamentalistes croient y avoir une interdiction biblique à ce qu'ils appellent Mariolatrie. On aurait dit qu'Ishtar comme fausse Reine du Ciel serait autre chose que la Mère du Roi du Jérusalem céleste. Ou même que si Jérusalem céleste est un Royaume davidique, alors la Sainte Vierge y est biensûr reine, puisque c'est elle qui est la mère du Roi. Là, la faute n'est pas chez leur inerrantisme, ça demeure effectivement interdit de sacrifier à Ishtar, c'est leur sinon obtusité au moins leur hypersubtilité subtilement obtuse.

** Terminologie à travers le clivage de 1500 et quelque: comme chez les Catholiques on est plutôt Intégriste que Fondamentaliste, à proprement parler, ainsi, Moderniste est un vocable qui s'applique aux pseudo-Catholiques, leur pendant chez les Protestants c'est le Théologien Libéral, le Libéralisme théologique.

*** Les Wahhabis sont une forme d'Anti-Sunnites qui font pour la communauté Sunna ce que le Protestantisme faisait pour la Chrétienté Occidentale. Ce ne sont donc pas les Wahhabis, mais les Salafistes, qui sont comparables quelque part, les Wahhabis, je dirais plutôt Protestants islamiques. Des gens qui sont pour une lecture du texte débarrassée de la Tradition. Ce qui est autre chose que l'inerrantisme.

Sunday, 24 August 2014

Resumé de mes débats géocentriques sur le groupe "Creationism"

Avant l'intellectuel, prenons un peu sur le pratique. Je venais de dire que des administrateurs de la bibliothèque où je suis me casses probablement la session. Par exemple, quand on se débat sur un groupe de FB, souvent on répond à un commentaire qui est 50 commentaires en arrière sur le fil de discussion, et alors il est pratique de pouvoir copier et coller ça à quoi on répond. Moi, je le fais aussi pour produire des miroirs de mes discussions sur mes blogs. Certains pouvaient s'imaginer en train de m'empêcher d'un délit contre la propriété intellectuelle des autres débatteurs, mais en général quand je le fais, après de produire mes articles de débat (sur un des blogs dédiés plus ou moins à ça, pour qu'un éventuel procès ne dérange pas ma propriété sur les autres blogs et pour qu'on puisse mieux trouver les articles qui sont des discussions entre moi et d'autres), quand ensuite de le faire je notifie les codébatteurs dont les répliques ont été copiés et collés, ils sont surpris, parfois un peu gênés, mais ils ne se considèrent pas les victimes d'un délit. Ils trouvent pratique de pouvoir consulter les dialogues aussi. Donc, non, on n'est pas en train de m'empêcher d'un délit quand on difficilite le copiage des commantaires des autres sur une discussion dur FB. On est juste en train de me rendre la session internet plus pénible. Et en plus, j'ai eu à clicquer dans la boîte de commentaires DEUX fois, parce que la première fois toujours sort un truc de l'ordinateur, avec lequel je n'ai rien à faire, en nouvelle fenêtre et seulement après de la fermer et de reclicquer dans la boîte de commentaires, seulement alors puis-je commencer d'écrire ce que j'allais écrire. Ajoutons à ça une fois hier vers la fin d'une session de 40 minutes, quand je clicquais le bouton "entrée" (seul), je trouvais pas le commentaire mis sous la discussion, je trouvais, comme si j'avais clicqué "entrée + touche majuscule", une nouvelle ligne dans la boîte à commentaires. Et j'ai bien vérifié, je n'avais pas touché la touche majuscule en même temps que la touche entrée. Il y a eu des gens qui me gâchent la session internet. Ça dit, allons à l'intellectuel:

1) L'exorde du thème.

Un codébatteur me demande comment ça pourrait fonctionner que bien avant la création du Soleil le 4:ème jour il y a des soirs et des matins. Je resume la réponse donné par St Augustin, qu'il donne dans le chapitre x il me semble du premier livre de son De Genesi ad Literam Libri XII. Dieu créa la lumière, jour un. Il divisa le côté lumière du côté sombre, aussi premier jour, Il commence à les faire roter autour de la Terre, de la suite les soirs et matins comptent selon la géographie et astronomie à l'endroit de Jérusalem, ou Adam fut créé et enseveli, là où Christ allait mourir sur la Croix, et quand le Soleil est créé, il reprend la function qu'avant avait le côté lumineux. Il y a eu un qui avait un problème avec ça, parce que c'était géocentrique ça, et moi j'ai répondu que Saint Augustin avait bien raison d'être géocentrique, et que les géocentriques qui condamnaient d'abord un livre de Galilée (premier procès, sous St Robert Bellarmin) et ensuite sa conduite, n'ont en rien condamné les choses qu'avait Galilée directement vues par le téléscope. Et la vérité n'est pas provisoire, de manière qu'une vérité puisse être invalidé par le fait que découlent un millénaire ou deux.

Il convient peut-être ici de faire un détour hors le site, avant de noter les arguments faits autre part dans d'autres fils de discussion.

Je viens de commencer un vidéo avec Chuck Missler. Il ne s'agit pas d'une chose - encore - par exemple anticatholique ou qqc comme ça, le thème annoncé est les mythes scientifiques dans l'astronomie de nos jours. Malheureusement, quand il commence avec les mythes du passé, il évoque le Ptoléméisme, précisemment comme Géocentrique.

Or, là on a une des manières dont on prêche plutôt que prouve l'Héliocentrisme. "Ptolémée n'avait pas un téléscope. Ensuite vient Galilée qui avait un téléscope et qui a vu des choses que Ptolémée ne savait pas qu'elles existaient. Or, Ptolémée était Géocentrique, Galilée Héliocentrique. Donc, l'Héliocentrisme est basée sur les découvertes faites par le téléscope de Galilée."

Bon, non. Les découvertes faites par le téléscope de Galilée n'ont pas été condamnées. Galilée n'a pas eu à abjurer les tâches du Soleil, ni les Lunes de Jupiter. À l'avis des Inquisiteurs, ces choses là ne prouvent pas l'Héliocentrisme - et je suis bien d'accord avec eux. Déprouver certains détails chez Ptolémée est une chose. Déprouver ce qu'il avait de Géocentrique en est une autre. Si on compte juste les mouvements de chaque corps céleste par les 24 heures, ce sont presque des cercles parfaits, Aristote avait presque raison. Si on compte les mouvements périodiques, en faisant abstraction de ce qui se passe en 24 heures, par exemple en comptant juste ce qui est observable d'un minuit au prochain par des observations continues par des années, alors ce n'est pas juste Aristote qu'on doit abandonner en faveur de Ptolémée, mais en plus Ptolémée en faveur de Tychon Brahé. Les épicentres pour pas mal des mouvments périodiques sont un même épicentre, le Soleil. Ce qui n'oblige pas qu'il soit aussi centre pour un mouvement dont nous serions les mus par année. Et ce n'est pas à Ptolémée, mais à Tychon Brahé, que fit appel St Robert Bellarmin.

Mais non, certains trouvent que s'il est vrai que nous avons amélioré les instruments (ce qui nul homme coneste, que je sache) il doit aussi être vrai que nous avons amélioré nos observations - tous, non juste ceux qu'on fait avec les nouveaux instruments, et qu'alors nous devons avoir amélioré nos théories aussi. Mais c'est possible que certaines théories sont vraiment dûes à des observations améliorés et qu'elles sont donc une amélioration théorique, tandis qu'une autre théorie, dans le même sujet général, soit non dûe à l'observation améliorée, mais à une analyse empirée. Ce qui est ce que je crois pour l'Héliocentrisme.

Chuck Missler ne semble pas avoir croisé ce train de pensée, ou il semble l'avoir bloqué par préjugée anticatholique. Vous êtes bien conscients qu'aux États-Unis, ceux qui font de l'anticatholicisme à propos Galilée sont moins souvent des athées et davantage souvent des protestants? Même des Protestants crétionnistes jeune-terre. Bon, ça demeure vrai si vous le saviez ou non.

Maleheureusement, celle qui avait considéré que Saint Augustin était dépassé, c'était une Catholique. Et là, vous saviez peut-être déjà qu'il y a des Catholiques qui sont très timides, à cause de l'affaire Galilée, d'avoir un propos divergeant vis-à-vis les sceintifiques pris en bloc. Bon, avec elle, on est de retour sur les débats sur le sujet de Géocentrisme qu'on a eus sur le groupe Creationism.

2) Démarche épistémologique.

Avant de continuer spécifiquement sur le géocentrisme, encore deux sujets, dont la méthodologie scientifique. C'était au sujet du créationnisme qu'on disait que c'était une mauvaise démarche de prendre sa thèse et en chercher des confirmations.

L'homme qui proposait ça, c'était probablement un scientifique. On reviendra sur le pourquoi je pense ça.

Il donnait un exemple: telle mythe de Nouvelle Zélandie précise qu'un oiseaux primordial a pondu un œuf, et après on a le cosmos connu. Une implication: il devrait y avoir des restes de la conquille, par exemple de choses en calcium. Or, on trouve des montagnes dont pas mal sont en calcium, et aussi autre part, comme les falaises de Douvres. Donc, le mythe est correcte.

Je réponds, que la faute dedans n'est pas la démarche, mais le syllogisme, dont la forme est "si A alors B. Or B. Donc A."

Il répondit que le Modus Tollens est un syllogisme valide et souvent utilisé par les scientifiques. Voila, d'ailleurs, pourquoi je crois qu'il était un scientifique. Il se prononçait sur leur routine avec un ça va de soi qu'il la connaît bien. J'avais l'obligation de lui donner une petit instruction de logique. Je vais vous en donner un synonyme, un peu plus explicite.

La logique nous donne non seulement des syllogismes valides, mais aussi des syllogismes invalides. Les deux identifiés comme l'un ou comme l'autre, pour que nous puissions les reconnaître et savoir la différence entre un syllogisme valide et un syllogisme invalide. Pour les syllogismes dont la majeure est une hypothétique et la mineure comprend l'affirmation ou la négation de l'antécédente ou de la conséquente, il y a deux modes valides et deux modes invalides.

  • Si A, alors B. Or A. Donc B. - Valide, Modus Ponens.
  • Si A, alors B. Or non-B. Donc non-A. - Valide. Modus Tollens.
  • ** "Si A, alors B. Or non-A. Donc non-B." - Non Valide.
  • ** "Si A, alors B. Or B. Donc A." - Non Valide.


Si on a les deux donnés:

  • L'hypothétique Si A, alors B.
  • La catégorique B.


Alors, il n'y a pas de conclusion sur la vérité de la proposition A qu'on en puisse tirer. B pourrait être vrai pour une autre cause que A. L'hypothétique Si A, alors B pourrait décrire une causalité fictive tout aussi bien qu'une causalité réelle. La seule chose qu'on peut dire est que la théorie A n'a pas été invalidé par l'implication B. Mais ça n'est pas une preuve pour A, ça c'est une manque de preuve contre A.

La démarche de celui qui voulait savoir si ce mythe Maori était vrai n'était pas mauvaise. C'est sa logique que l'était. En bonne logique il aurait dû dire "le mythe de l'oiseau primordiale n'a pas été invalidé par rapport à l'implication sur les restes de la coquille, passons à la prochaine implication." Là il aurait été dans une démarche qui était aussi correcte logiquement que dans la démarche générale.

3) L'autre sujet était l'exégétique.

Un Juif voulait parodier ma démarche en disant que selon la Bible, la Terre a bien des coins desquels on peut tomber. Je lui ai répondu que la Terre a en effet des coins desquels on peut tomber dans la mer. Comme Angleterre, Cape de Bonne Espérance, Singapour, Sachalin. Et en plus, tiens, les coins desquels je parle sont quatre, comme dans les passages bibliques. N'empêche pas que les deux (terre avec ses coins et mer) se trouvent sur un globe.

Je crois qu'il était suffisemment calé en Hébreux pour savoir que Eretz pouvait signifier non seulement la Terre en générale, comme existant avant le Troisième Jour (In principio creavit Deus caelum et terram.), mais aussi la partie sèche comme existant depuis le Troisième Jour. (Et vocavit Deus aridam Terram, congregationesque aquarum appellavit Maria. Et vidit Deus quod esset bonum.) Ce qui est sous le Ciel est un globe (voir aussi Isaie, qui parle d'un cercle ou des cercles). Ce qui est audessus des Mers a quatre coins, dans sa plus grande masse contigue.

L'Hébreu Eretz, le Latin Terra, le Français Terre, ce sont des mots qui veulent dire à la fois "Earth/Erde/Jord" et "Land" (même mot dans mes trois dialectes germaniques).

4) Géocentrisme et gravitation.

Avant de préciser les débats faits sur Creationism, je viens d'écouter Chuck Missler qui contend que la Matière et l'Énergie noires sont soutenus par la communauté scientifique car "autrement la gravitation ne pourrait pas rendre compte de la cohérence de telle ou telle galaxie". Et lui de répondre que "vraiment? Alors peut-être qu'il y a autre chose que la gravitation qui se passe ici!"

Je viens de préciser que les preuves de nature physique vectorielle plutôt qu'optique contre le Géocentrisme, ces preuves aussi se basent sur "autrement la gravitation ne pourrait pas en rendre compte". Et là, j'ai la même réaction que Chuck Missler. Alors il y a autre chose que la gravitation qui se passe ici. Comme les anges qui meuvent les planètes.

Bon, l'argument dit que le Soleil a suffisemment de masse pour retenir la Terre en orbite, celui-ci étant une courbe résultante de l'inertie de la Terre avec la gravitation exercée sur elle par le Soleil. La Terre n'aurait pas suffisemment de masse pour de même manière retenir le Soleil en orbite.

Je ne dis nullement que ce soit la Terre qui retienne le Soleil en orbite. Je ne dis nullement que l'orbite annuel du Soleil résulte d'un jeu entre gravitation d'un autre corps et sa propre inertie.

Donc ma réponse est raisonnée - maintenant sur le groupe - ainsi, à peu près:

  • 1.) Dieu peut avoir fait surnaturellement (c'est à dire par causalité venant directement de Lui plutôt qu'indirectement de Lui par intermédiaire d'un processus créé) une exception pour la terre de manière que son immobilité décrétée par la Majesté divine prime sur les effets de la gravitation en termes des orbites résultantes.

  • 2.) Nous ne savons pas les masses indépendemment de la théorie Newtonienne des orbites comme courbes résultantes. Nous ne les avons pas mesurés directement.

    • Interpellation par un autre et ma réponse:

    • a) Et quid alors des planètes sur lesquelles nous avons placé des sondes?

    • b) Je concède que SI l'allunissage d'Armstrong n'est pas un escroc, ALORS nous avons confirmé que la Lune a une gravitation six fois inférieure à la nôtre ici-bas, et pareil pour les planètes approchées. Mais nous n'avons rien de pareil pour le Soleil. En plus ce sont des mesures rélatives de gravitation, pas de mesures absolues directes de masse. Mais en règle générale nous n'avons pas une mesure de la masse indépendante de la théorie newtonienne des causalités. Nous avons des "mesures" de masse calculées sur les orbites et ensuite nous calculons les orbites à partir des masses ainsi obtenues pour vérifier la théorie, voilà un cercle vicieux. Et la règle générale le serait même si tous les planètes sauf le Soleil avaient leur masses relatives à celle de la Terre mesurées par approches de sondes. Puisque la masse du Soleil est celle qui est la plus en cause.


  • 3.) Éventuellement des corps pourraient avoir non juste une masse de gravité, mais aussi de lévité, vous savez le concepte de gravité et lévité comme deux qualités opposés chez les corps. Je pensais surtout du Soleil et des étoiles. Le feu étant un élément leger chez Aristote.

  • 4.) Ils faisaient tort d'ignorer les réponses de Sungenis, puisqu'il est le géocentrique (ils ont inventé le joli mot "géocentroïde" maintenant) le plus connu. Selon lui, la Terre n'est même pas une exception à lagravitation du tout, mais elle se trouve piégée ppour ainsi dire dans le centre de la gravitation de tout l'Univers, comptées les masses de tous les corps et comptées les sens d'où viennent la gravitation changés par le tour quottidien de l'Univers autour de ce centre, donc aussi autour de la Terre qui y est "piégée" (ou protégée). La Terre est donc tenu en place par une gravitation (celle de tout l'Univers en rotation) vastement supérieur à celle exercée par le Soleil.

  • 5.) Mais surtout, je ne concède nullement que l'action des gravitations soit la cause majeure des mouvements. Je considère que C'EST autre chose que la gravitation qui se passe ici. Dieu tourne l'Univers chaque jour autour de lui-même, avec la Terre dans l'axe. Les anges tournent le Soleil, la Lune, les planètes astéroides et comètes dans les orbites périodiques, dont pas mal rélativement au Soleil. Et il y a des anges qui donnent aux étoiles des mouvements faussement charactérisés comme parallaxe.


5) Débats autour de l'action des anges.

"La gravitation nie le géocentrisme"

Non, alors la gravitation [et les masses] comme seule cause des mouvements d'une plume nieraient aussi l'écriture.

"Mais justement, nous utilisons la gravitation avec la friction en écrivant."

Utilisons, oui. Mais ce n'est pas elle qui décide seule où je mets la plume sur le papier.

[Peut-être un autre:] "C'est ridicule que les anges dont plusieurs peuvent danser sur le point d'une aiguille pourraient tenir et diriger les astres!"

C'est possible que Saint Thomas d'Aquin quelque part ait écrit quelque chose sur les anges sur les points des aiguilles, c'est certain qu'il a écrit quelque chose sur des anges en train de diriger les astres.

Ils ne le font pas avec masse musculaire, mais en tant qu'esprits, et en plus, il ne considère pas que même deux en sont du même genre, chacun est le seul exemplaire de son type (j'aurais pu ajouter que l'évêque Tempier n'était pas d'accord là-dessus, ni Duns Scot - mais eux non plus n'auraient pas nié que trois anges en train de danser ensemble sur une même point d'aiguille, quelque part sur la Terre, si ça arrive, seraient d'un autre type que ceux qui dansent avec les étoiles et d'autres astres "dans leurs mains" ou dans leur pouvoir).

Quelqu'un autre (que le premier, au moins), un géologue qui préfère discuter l'astronomie que la géologie avec moi, paraît-il (car j'avais fait une observation pertinente à propos la prétence que les périodes géochronologiques forment une colonne consistence à travers les pays de la terre). Ceci dit-il sur notre sujet présent:

"Ce sont des balivernes complètes. Dieu, anges, où en avez-vous des photos?"

Que la gravitation et les inerties causent les orbites, où en avez-vous les photos?

Ah, ça sont des choses invisibles? Voyez-vous, les anges et Dieu d'ailleurs aussi.

D'abord, Dieu et les anges, c'était la théorie standard à l'époque de Newton. Elle devient des balivernes, juste parce qu'il y a encore une théorie? Non.

"Ces théories et équations me dispensent de croire des balivernes complètes comme Dieu et les anges!"

Bon, Dieu et les anges ME dispensent de croire des balivernes comme quoi la Terre se mouvait, comme quoi sa stabilité était une illusion de deux sens (vue et équilibre).

Et j'aurais pu ajouter, si j'avais juste écouté Missler d'abord, comme quoi il y a tellement de Matière noire dans l'Univers.

6) Et quid des scientifiques qui ne sont pas d'accord avec moi?

Quelqu'un venait d'évoquer ce qu'il avait entendu "à l'école". Je réponds qu'il y a des écoles de pensée (sectes comme on les nomme) qui dirigent les écoles (institutions, cette fois ci).

"Conspiration?" lance alors qqn d'autre.

Pas tellement qu'une stupidité de la culture générale.

"La science est donc stupide et superflue?"

La science, non. Mais la théorie de l'évolution (et j'aurais pu ajouter de l'héliocentrisme) dedans, voila ce qui est stupide et superflue dans la science.

Si je ne trouve pas que tout ça constitue une conspiration, je n'exclus pas des conspirations, au pluriel, visant à préserver le status quo de stupidité dans la culture générale.

J'aurais pu exemplifier par les conspirations dans la bibliothèque.

7) Les distances immenses et les vitesses immenses.

- "Si tout l'Univers tourne autour de la Terre, quelle en est la vitesse?"

- "Plus c'est proche, moins c'est vite. Plus c'est distant, plus c'est vite. Les vitesses seraient affolantes."

Ici je lance que j'accepte, oui, que déjà dans un Univers assez petit (pas plus grand qu'un peu plus que le diamètre de Pluton autour de la Terre) les vitesses sont tellement affolantes que seule la Toutpuissance de Dieu pourrait les produire et seule celle-ci avec son Infinie Sagesse pourrait préserver les choses à la périphérie de ce tour d'être cassées. Chaque objet et aussi leur cohérence entre eux.

Par contre, je n'accepte pas qu'il y ait des preuves des distances comptés en années-lumière.

"Les parallaxes?"

Si la Terre ne se meut pas, si les anges meuvent les astres, y compris les étoiles, il n'y a pas des vraies parallaxes. Il n'y a donc pas des preuves pour ces grandes distances.

"Et la supernova SN 1987A?" [Le lien est donné vers la wikipédie. Le texte me semble un peu grand pour m'y retrouver avec l'argument.]

Il prend quelque temmps avant que je capte l'argument. La nova envoie sa lumière à nous. Ensuite huit mois plus tard, elle illumine l'anneau intérieur de gaz, qui a son tour nous envoie la lumière réfléchie. Les huit mois fois la vitesse (constante et connue, paraît-il - Chuck Missler serait pas d'accord qu'elle est constante) donne un rayon de huit mois-lumières de distance. L'angle que l'anneau forme par rapport à son centre sur l'intérieur du globe céleste donne la même distance exprimée comme distance angulaire. On aura donc deux angles (celui-ci et la droite du centre à nous et à l'anneau) et une distance, ce qui donne une simple trigonométrie.

La supposition sous-entendue est que la lumière de l'anneau est une réflexe de la lumière de la supernova. Le sous-entendu est donc que la cause ne serait pas par exemple des anges qui font des feux d'artifice.

Et ma solution au problème est donc que les anges font des feux d'artifice, que donc la lumière de l'anneau est indépendante de la lumière de la nova. Que donc nous n'avons pas la distance entre centre et périphérie de cet anneau. Que nous manque donc une distance pour faire de la trigonométrie, un angle extrait de la grandeur angulaire et un angle droit n'étant que deux grandeurs et la trigonométrie ayant besoin de trois.

Raisons à croire dans l'Héliocentrisme? Toujours aucune valable, sauf pour les athées et les matérialistes. Ce que je ne suis pas.

Hans Georg Lundahl
Bpi, Georges Pompidou
Dimanche et
St Bartholomée, Apôtre
24-VIII-2014

Saturday, 23 August 2014

Mon public en France (sans compter le reste du monde)

1) Mon public en France (sans compter le reste du monde), 2) Mijn Lezenaars uit de Nederlanden, 3) Readers of English Tradition, 4) Leser aus Deutschland, 5) Sveriges Läsarestatistik, 6) Readers from Rus', 7) Turkey and other Muslim Countries, 8) Latvia, Lithuania, Poland and Romania, 9) Chinese Readers and Other East Asiatics, 10) Rest of the world - rest of the blogs / Reste du monde - reste des blogs

Pages vues ou visites tous temps:

Blog par blog :

New blog on the kid : 2311
Great Bishop of Geneva! : 703
HGL's F.B. writings : 5602
En lengua romance en Antimodernism : 3447
Philologica : 7684
Assorted retorts : 3937
Recipes from Home and Abroad : 1324
Creation vs Evolution : 4585
På Svenska og på Dansk på Antimodernism : 1547
gm b1 lou : 1428
somewhere else : 1495
Correspondence de Hans Georg Lundahl : 608
musicalia : 3090
Répliques Assorties : 154
Auf Deutsch (auf Antimodernism und später) : 738
Antworten nach Sorte : 19
MSN Group Antimodernism in memoriam : 698
Trivium, Quadrivium, 7 cætera : 7395
Latinitatis morphologia simplificata : 373
deretour : 10571
Litaven : 231
Kopiera oförändradt, sprid gratis : 193
La cinquième cinquième du pélérinage : 171
La quatrième cinquième du pélérinage : 174
La troisième cinquième du pélérinage : 143
La seconde ou deuxième cinquième du pélérinage : 164
La première cinquième du pélérinage : 306
haiku : 327
En français sur Antimodernism : 1650

En total : 61.068

Réactions? Du plus sympathique, comme le bon accueil ce matin, au plus dégoutant, comme quand un administrateur à Georges Pompidou vraisemblablement (il pourrait théoriquement s'agir d'un beug) me casse la session dans un débat dans le groupe Creationism sur FB. Une discussion n'est pas là pour que l'un soit handicapé quand il essaye de répondre, quand même. Et dans l'oral je suis de toute manière handicapé, car trop intimidable socialement./HGL

Voyage dans le pays des réparations


Ne vous amassez pas de trésors que la teigne et la rouille détruisent!

Garder une pair ou deux de pantalons ou shorts quand il est difficile de les remplacer est par contre pas de se ramasser des trésors dans ce domaine. Avec deux shorts, les deux ayant une déchirure par ma corpulence et mes mouvements brusques, il m'a fallu agir.

Grace à Dieu, la société ne se passe pas de la monnaie materielle! Avec un peu de mendicité et un peu de patience, j'ai pu acquerir aiguille et fil à coudre après avoir déjà acheté un coupe-ongles. Pour le fil, il me servira de ciseaux.

J'avais déjà mis un morceau de textile à l'une des bordes de la déchirure. Ce matin il y en a eu à l'autre borde, les morceaux partagent la même application en haut à l'intérieur de la déchirure.

Les bordes de la déchirure sont ensuite tout autour protégés par - est-ce que ça s'appelle les points de feston? Après, ça sera pour les bordes des deux morceaux de tissu aussi (la borde inférieure l'est déjà par un point zigzag).

Passons à autre chose! Je fais un "tapis de Turc" - une variante élonguée du nœud qui s'appelle tête de Turc (là je suis sûr qu'il s'appelle ainsi aussi en français). Je file la corde à côté d'elle-même jusqu'à joindre les deux boûts de manière qu'ils se trouvent à l'une et à l'autre côté de "la corde du milieu" de la même corde. Ensuite je les attache avec du fil à coudre, mis par les trois boûts de corde quelques points. Ce côté là sera l'envers. Sur l'endroit on ne voit pas la coûture, ni les trois boûts dont les deux discontinus viennent des deux sens, on y voit le nœud comme s'il était fait de deux chordes parallèles et clos - une jolie illusion.

J'attache le "tapis de Turc", l'envers face à l'extérieur du short, à côté de la déchirure et d'une de ses bordes, je vérifié que de l'endroit ça se voit avec du style, ensuite je fortifie l'envers sur quelques lignes, et après je l'attache aussi à l'autre borde de la déchirure.

Les deux bouts de corde? Bon, l'un a déjà servi pour fortifier la borde de la déchirure de l'intérieur, attaché avec encore un point de feston (si c'est bien le mot). L'autre, bon, j'ai mes plans où ça va fortifier.

Mais, avec deux morceaux de tissu et un tapis turc, le short a été mieux réparé que celui que je portais, j'ai dû changer.

Hans Georg Lundahl
Bpi, Georges Pompidou
Veille de St Bartholomée Apôtre
23-VIII-2014

Friday, 22 August 2014

Three Good TFP Links

TFP : Analogy Between the Action Exercised By Our Lady Over the Little Shepherds of Fatima and Humanity
Created on Tuesday, 19 August 2014 17:28 Written by Plinio Corrêa de Oliveira
http://www.tfp.org/tfp-home/about-our-lady/analogy-between-the-action-exercised-by-our-lady-over-the-little-shepherds-of-fatima-and-humanity.html


TFP : Don Pelayo and the Reconquista of Spain
Created on Monday, 12 November 2007 12:37 Written by Felipe Barandiaran
http://www.tfp.org/tfp-home/focus-on-history/don-pelayo-and-the-reconquista-of-spain.html


TFP : Four Ways to Overturn the Rule of Money
Created on Wednesday, 20 August 2014 12:35 Written by Dennis Best
http://www.tfp.org/current-campaigns/return-to-order/four-ways-to-overturn-the-rule-of-money.html

Noé. Hercule. Et peut-être Thésée?

Noé Bande Annonce VF Officielle (Russell Crowe - 2014)
Filmsactu
https://www.youtube.com/watch?v=2U_sPWO-ZhY


HERCULE Nouvelle Bande Annonce (Dwayne Johnson - 2014)
Filmsactu
https://www.youtube.com/watch?v=UabABhQoBGU


Noé (le film, pas la personne biblique) met en cause le Christianisme. Ou plutôt, il le nie même. Hercule (item, le film)ne met pas en cause le paganisme, quoi qu'il puisse ne pas être éxact par rapport au paganisme grec des auteurs que nous avons.

Et si on faisait un film sur Thésée, qui, le plus fidèle possible aux sources grecques dans le déroulement de l'histoire, le mettait quand même dans un contexte purement chrétien?

Poteidaon ou Potei-Dagon, réputé le père de Thésée, est un démon. À la fin, Thésée lui donne pouvoir d'arranger surnaturellement le meurtre de son propre fils, Hippolyte, puisqu'il a cru les accusations de sa femme, qui elle-même est déchirée d'un passion adultère et incestueuse. Et Hippolyte aura, mille ans plus tard ou plus, donné son nom a un autre Hippolyte, lui un Saint Martyr Chrétien.

Voyons, peut-être il y a une histoire compréhensible pour un Chrétien dedans. Aphrodite aussi, qui aurait voulu être honorée par Hippolyte, acharne la passion néfaste chez Phèdre, là aussi nous avons un démon. Et quand Thésée déscend aux enfers et en est libéré par Hercule, il y a une illusion démoniaque. Néanmoins, le démoniaque se cache suffisemment pour que Thésée puisse quelque part être trompé? Ou même pas tellement? Était-il quasiment un sataniste?

Bon, si les mythes payens peuvent servir à véhiculer le paganisme, ils peuvent aussi servir à véhiculer la vérité chrétienne, dans la mesure qu'on se pose la question quelle était la vraie histoire derrière celle des poëtes payens.

Et l'histoire en elle-même suffirait pour un blockbuster.

Omne tulit punctum, qui miscuit utile dulci.

L'histoire légendaire héroïque est le doux, on le voit. La vérité chrétienne est utile. Battons les néo-payens sur leur propre terrain, ou celui qu'ils croyaient le leur.

Hans Georg Lundahl
Bpi, Georges Pompidou
Octave de l'Assomption
de la Bienheureuse Vierge Marie
22-VIII-2014

Pourquoi pas 210 minutes? 70 pour chaque partie: 30 pour ou 40 pour l'enfance et la jeunesse, 70 pour l'aventure de Crète, 40 ou 30 pour l'Enfer avec Hercule, 70 pour l'histoire de Phèdre et d'Hippolyte?

Thursday, 21 August 2014

"je ne comprends pas comment on peut manger les animaux"

Aussi un thème donné.

Puisque "mon interpelleur" n'avait pas prévu d'aller sur internet, on a eu une petite conversation là-dessus.

Une fois ou deux, il a fait appel à "l'évolution" et je viens alors de lui dire que je n'y crois pas. Il a eu la sagesse de faire reposer son cas sur les intentions du Créateur.

Chesterton avait eu affaire avec des évolutionnistes, genre évolutionnistes spiritualistes, genre Alfred Russel Wallace ou Madame Blavatsky. Ce genre là des défenseurs d'un végétarisme quasi-obligatoire ont poussé l'argument que le carnivorisme serait primitif car dépourvu de l'empathie. Et il a répondu que ce genre de pensée évolutionniste n'a pas besoin de nous laisser en fin de compte même les légumes, il y avait eu (il ne précise pas si c'était une blague ou pas) des gens qui proposaient qu'un jour uniquement les gens capables de vivre des minéraux seuls seraient considérés comme développés. À quoi un autre aurait répondu "why should salt suffer?" Pourquoi le sel devrait-il souffrir. Bon, la statut évolutionniste est un statut stupide pour le végétarisme, pour cette raison.

Mon interlocuteur a eu l'intelligence de poser le statut donc plutôt sur la pensée de Dieu. Notre Seigneur a créé aussi les animaux (on dirait plutôt aussi les bêtes, car l'homme est "animal rationale" selon l'arbre de Porphyrie "mortale, risibile, capax boni et mali", mais ça de quoi il parlait, c'étaient les animalia irrationalia). Il les a créés aussi avec des émotions (on dirait plutôt passions, car chez eux il n'y a pas de raison qui forme les passions pour produire des émotions comme nous les connaissons). Pour eux aussi la mort est un traumatisme, pourquoi donc la leur infliger et vivre de ça?

Bon, Dieu est aussi maître de ce qu'Il a créé. Et il a, après le Déluge Universel, donné à Noé les bêtes comme de la nourriture. Notons que ceci n'était pas l'intention primordiale. Dans le Paradis, l'homme n'a pas mangé du lapin. Il y a deux opinions parmi les Pères de l'Église si le loup a mangé le lapin. Mais nul Père de l'Église prétend que l'Homme l'ait fait. Ni, envers les Farsis, que la chute aurait été de manger de la viande, d'ailleurs.

Le premier qui tue certainement des bêtes après la chute d'Adam, c'est Dieu Lui-même, quand il donne à Adam et Ève des vêtements de peaux. La souffrance des animaux, que ce soit dans les abattoirs ou qu'il s'agisse d'un hamster que meurt de cancer, est là pour nous montrer qu'il y a quelque désordre dans l'Univers : qu'Adam a péché.

Ainsi c'est parfaitement vrai qu'il y aura des guerres tant qu'il y aura des abattoirs - dans ce ses précis que les deux ne finiront pas avant le retour de Notre Seigneur. Encore une fois, il y a deux opinions, celle de St Justin et celle de St Augustin sur ce qui se passera après: la Gloire Éternelle, les mille ans de regne de Notre Seigneur étant son regne dans l'Église et par l'Église dans la Chrétienté, et par la Chréteinté même un peu dehors elle aussi. Ou encore, les mille ans sont encore à venir. Notons, St Justin considère comme erronnée mais pas comme hérétique la première vue (dont il fait mention, bien avant St Augustin, merci au commentaire de Haydock!) et sur certaines conditions St Augustin considère la deuxième vue comme erronée mais pas comme hérétique. Ce que St Justin considère comme hérétique, et nous aussi, c'est de dire que les corps ne résuciteront pas. Oui, ils résusciteront, ce qui n'est pas le cas pour ceux des bêtes. Et ce que St Ausgustin considère comme hérétique, ce n'est pas mille ans de regne terrestre après la Résurrection, mais bien des plaisirs charnels chez les résuscités, comme immenses quantités de viande et du vin (ce qui rappelle le Paradis erronné des Odinistes) ou de sexe (ce qui rappelle le Paradis erronné des Musulmans). Mais, dans les deux cas on peut considérer que l'Homme résurcité ne menagera pas de viande. Dans les deux cas, les abattoirs seront fini.

Donc, comme la guerre, le diète carnivore des hommes aussi est un dérèglement temporaire dans l'univers, une chose qui n'a pas existé dans le début de la Création, et qui ne sera pas là dans l'éternité. Les dates limites sont la chute d'Adam et la Seconde Venue de Notre Seigneur. Il est résuscité le troisième jour, il est ascendu au Ciel, il y siège sur son throne, il en reviendra pour juger les vivants et les morts. Et là, après il n'y aura pas d'abattoirs et pas de guerres.

Entretemps, s'abstiner volontairement de se défendre d'une agression ou s'abstiner volontairement de manger de la viande, ce sont des actes vertueux, mais mas obligatoires. Ce sont des actes qui ne sont pas adaptés aux circonstances présentes tellement qu'un rappel des perfections passée et à venir.

En certains temps, le Catholique est même obligé de faire ce rappel. Les vendredi, idéalement comme le rappelle Notre Dame à Fatima pour la pénitence qu'elle demande pour nous sauver encore un peu de la colère de Son Divin Fils, non pas juste vendredis, mais mercredis et vendredis, on jeune. Et ça veut dire se priver de viande, même de laitages et dœufs autant que de se priver du nombre usuel de repas et de la quantité usuelle de nourriture dedans.

Mais pour ceux qui veulent être défendus contre les agressions, pour ceux qui aiment la viande, dans les deux cas, on a une préférence naturellement pour que ça se passe le plus humainement possible. Que les militaires ne tuent pas des civilistes du côté opposé et que l'abattage ne se passe pas dans le stresse et dans l'angoisse des grands abattoirs industriels.

Vous êtes conscients que pendant l'Ancien Régime les bouchers et les charcuteurs avaient vacances pendant le Carême? Enfin, presque tout l'Ancien Régime, entre Constantin et presque jusqu'à la Révolution. Cette chose ci change en France il me semble sous Louis XV. Comment je le sais? Bon, une anthologie de Voltaire qui est tombé entre mes mains (mais qui n'y reste pas) donne un morceau à une occasion, un aubergiste dans la campagne avait servi de la viande pendant le carême ce qui était récemment légalisé. Le bon peuple catholique se lève et casse la viande de l'aubergiste, en nourriture aux chiens et aux fauves. Faut pas servir la viande pendant le Carême! Pas aux hommes et aux bons Chrétiens! Et Voltaire, le totalitaire (bien plus que Rousseau avec sa Volonté Générale!), de dire à peu près "qui sauf la police est autorisé à dire quelle viande est bonne à manger?" Il était finalement un homme (au moins ce moment là) de dire, contre Dieu, contre l'Église Catholique, le blasphème du Sanhédrin Déicide: "nous n'avons pas de roi sauf César".

Mon interlocuteur venait de me dire que les animaux ne savent pas que le Carême c'est le Carême. Oui, un peu quand même: c'est l'occasion où ils peuvent vivre sans souci, parce qu'ils ne voient pas les abattoirs. Ou c'était ça pendant l'Ancien Régime, jusqu'à probablement le regne de Louis XV.

Il a eu d'autres arguments, qui ne m'impressionnent pas autant qu'il croyait, en avanace, et je lui l'ai dit, mais s'il a tort de vouloir faire du végétarisme une obligation universelle, il a raison de combattre certains abus industriels. Avec de labelling d'origine, on peut éviter en certaines limites les très grands abattoirs, tout comme ceux qui ne sont pas d'accord avec l'abattage rituel le pourraient. D'ailleurs, les soutenants de l'abattage rituel, ceux qui se vantent d'un abattage humain car mis sous les lois du Créateur des animaux (ce qui est erronné, car la Cacher est de l'Ancien Testament et le Halal n'a pas été révélé du tout, mais ce qui est une bonne intention rélativement au fait d'être en erreur) pourraient aussi vouloir la préférence d'un abattage plus petit et artisanale, simplement pour que leurs animaux puissent être plus sûrement abattus selon leurs rituels.

Je vous donne encore ce morceau, on parlait des bergers, je disais qu'assurément les bergers mangent leur brebis [à d'occasions], il avait côtoyé plutôt des bergers végétariens. Mais ce n'est pas une contradiction entre le fait d'être végétarien la plupart de l'année et de manger de la viande à d'occasions. Et s'il a voulu dire, comme je le crois, des bergers qui étaient totalement végétariens, je ne crois pas que ce soit le cas pour la grande plupart historiquement et géographiquement, et certainement (il trouvait l'usage des laitages "inutile," c'est à dire non nécessaire) les bergers utilisent le lait, en le buvant ou en en faisant du fromage. C'est grâce à un berger qui avait oublié son pain et son fromage frais que nous avons le bon Roquefort.

Hans Georg Lundahl
Bpi, Georges Pompidou
Ste Jeanne Françoise Frémyot de Chantal
21-VIII-2014

Sur les occasions de tueries justes ou licites, voir la question 413 du Grand Catéchisme de Saint Pie X:

§ 2. Le cinquième commandement.
Exposé selon: Le Grand Catéchisme de saint Pie X : Affichage des articles dont le libellé est Commandements.
http://grand-catechisme-saint-pie-x.blogspot.fr/search/label/Commandements


411. Que nous défend le cinquième commandement: «Tu ne tueras pas»?
Le cinquième commandement: «Tu ne tueras pas» défend de donner la mort au prochain, de le battre, de le frapper, ou de lui faire quelque autre mal dans son corps, soit par soi-même, soit par les autres. Il défend encore de l’offenser par des paroles injurieuses et de lui vouloir du mal. Dans ce commandement Dieu défend aussi de se donner la mort, ce qui est le suicide.

412. Pourquoi est-ce un péché grave de tuer son prochain?
Parce que celui qui tue usurpe témérairement le droit sur la vie de l’homme qui n’appartient qu’à Dieu seul, parce qu’il détruit la sécurité de la société humaine, et parce qu’il enlève au prochain la vie, qui est le plus grand bien naturel qu’il ait sur la terre.

413. Y a-t-il des cas où il soit permis de tuer son prochain?
Il est permis de tuer son prochain quand on combat dans une guerre juste; quand, par ordre de l’autorité suprême, on exécute une condamnation à mort, châtiment de quelque crime, et enfin quand on est en cas de nécessaire et légitime défense contre un injuste agresseur.


Ce même catéchisme ne précise pas la dimension paradisiaque du jeûne, mais ne la nie pas non plus. Le but principale reste de faciliter la prière en soustrayant les testostérones, le carburant des passions de cupidité et de colère, pour que la vie émotionnelle soit plus sous la raison et moins sous les passions./HGL

When the World was a Sheltered Child and You Had Problems

You prayed the Rosary, Foley. Not meaning all the world was a sheltered child, but much of the Western world was.

Here is a link to your article:

Phone call home
A letter from James Foley, Arts ’96, to Marquette.
http://www.marquette.edu/magazine/recent.php?subaction=showfull&id=1318951203&archive=


It seems your executioner spoke English with a British accent. I wonder how many well educated Arabs do so, to avoid the US accent of Israelis, while also avoiding the stain of speaking with a totally non-Western accent.

Hans Georg Lundahl
Nanterre UL
Sts Euprepius and Quadratus,
Bishops of Verona
21-VIII-2014

Wednesday, 20 August 2014

On a tous ses raisons à choisir l'artisanat

La crème glacée ou la glace ... avez-vous essayé de mettre de la crème dans le congélateur? C'est une forme de glace, mais elle est un peu décevant sur un point. La crème en elle-même est une émulsion. La mise en congélateur la brise, car l'eau devient des cristaux de glace, comme dans les glaçons, et le gras se concentre entre ces cristaux. Pour éviter ce processus, pour que la glace ait à peu près la consistance d'une crème anglaise avec de la crème dedans, mais en glacée, il faut deux choses, si on la fait chez soi sans machine spéciale : une série d'interruptions de la congélation pour remélanger le mélange avec une fourchette - et un émulsifiant. L'émulsifiant le plus commun est la lécithine. Or, il y a des sources assez différentes pour la lécithine:

Au sens le plus strict, la lécithine* désigne uniquement les phosphatidylcholines, c'est-à-dire un lipide formé à partir d'une choline, d'un phosphate, d'un glycérol et de deux acides gras (figure). Dans ce contexte, il serait plus juste de parler des lécithines, car il ne s'agit pas d'une seule molécule mais d'un groupe dont la composition en acide gras varie d'une molécule à l'autre. Ainsi, les lécithines vont adopter diverses couleurs selon leur composition : du jaune, pour la lécithine végétale, au brun, pour la lécithine de poisson.

Le terme de lécithine est aussi utilisé par extension pour désigner l'ensemble des phospholipides extraits du vivant (par exemple le soja), dans la mesure où ils sont majoritairement constitués de phosphatidylcholine.


Lécithine extraite de poisson ou de soja, ça vous dit dans la glace? (Ne dramatisons pas : la glace des usines est plus souvent soja que poisson, quand même!)

Moi, je préfère lécithine = jaunes d'œufs. C'est ce qui est traditionnel dans la glace. C'est à dire, les jaunes d'œufs ne sont pas de la phosphatidylcholine pure, que je sache, mais elles le contiennent. Naturellement. Et c'est ce qu'on utilise dans la fabrication artisanale de la glace.

Avant de continuer sur l'artisanat, restons sur les phospholipides un tantinnet.

Une cellule vivante a besoin d'un ADN et des protéines. Les évolutionnistes se disputent comment l'expérience de Miller Urey favorise le scénario, les protéines avant l'ADN ou l'ADN avant les protéines ou l'ARN avant les deux. Mais, c'est clair : il faut aussi une membrane. Elle est constitué de phospholipides dans pas mal d'organismes, dont j'imagine les plus simples.

Les premiers phospholipides** isolés de tissus vivants ont été caractérisés comme tels en 1847 par le chimiste français Théodore Nicolas Gobley à partir de lécithine de jaune d'œuf — il s'agissait plus précisément de phosphatidylcholines. Les phospholipides sont les constituants essentiels des membranes cellulaires où, avec des molécules de cholestérol, ils s'organisent en bicouche lipidique dans laquelle les queues hydrophobes sont orientées vers l'intérieur de la structure tandis que les têtes polaires forment les deux surfaces de la bicouche.


Pour les évolutionnistes ça donne un petit problème. Les conditions de l'expérience Miller Urey ne favorisent pas du tout la synthèse abiothique (dans le non-vivant, donc par exemple "avant le vivant") des phospholipides. Donc, d'où viendrait la membrane de phosphilipide? La création par un Dieu Toutpuissant est quand même plus logique que la synthèse abiothique spontanée des phospholipides! Les scientifiques ont peut-être fabriqué des phospholipides dans les laboratoires, mais pas dans des conditions qui auraient pu prévaloir pendant une éventuelle formation d'acides aminés. Fin de la parenthèse.

Pour la glace je préfère donc que les phospholipides viennent des jaunes d'œufs. Elles le font dans la glace artisanale. Comme elle le faisaient quand je faisais glace chez moi aussi.

Amorino est un café de glace, une "gelateria" de luxe, dont la glace est artisanale ... ou dont la recette est artisanale*** - et dont le goût est bon.

Mais, il y a peut-être d'autres raisons à choisir l'artisanat que les dépenses luxueuses occasionelles.

Allons vers le pain. Vous préférez le votre d'une boulangerie ou des fabricants plus rationalisés? Moi, j'aime la baguette (et parfois un autre pain) de la boulangerie.

Fromage ... à Aix, dans la paroisse traditionelle (FSSPX) il y avait un couple qui faisaient un très bon fromage sur leur ferme.° Et je pourrais continuer.

Bière ... vous connaissez Olt? C'est une collection de bières fabriqués en si petite quantité que c'est quasi artisanale. J'ai été l'invité, un peu à côté du Lot (Olt dans l'Occitan), en Dordogne, à un brasseur encore plus petit - qui vendait sa bière sur le marché. Il cultive son orge. Il donne les résidus du malt aux poules qui lui pondent les œufs. Mais le houblon, il l'achète. Et il fait à presque chaque brassage une expérience pour trouver un goût juste encore plus parfait. Je viens d'assister pendant ma brève visite.

Mais, il y a peut-être aussi une raison d'utilité économique et sociale.

Mélenchon est peut-être pas mon idéal d'un homme honnête,°° mais il ne va pas citer Jaurès à travers. Journal du dimanche du 27 juillet 2014 il cite Jaurès sur la lutte des classes:

Entre les deux classes, entre les deux groupes d'interêts, c'est une lutte incessante du salarié qui veut éléver son salaire, et du capitaliste qui veut le reduire ; du salarié qui veut affirmer sa liberté, et du capitaliste qui veut le tenir en dépendance.


Voyez-vous, cette lutte des classes est en assez grande partie le produit d'un mode de production industrialisé, rationnalisé. Dans l'artisanat, le salarié est souvent un futur patron, et aussi souvent un patron manqué. Dans l'industrie, la salarié est simplement un non-patron. Et le patron n'est pas un homme qui partage la situation des salariés.

Pour ça, c'est un peu catastrophique que l'artisanat est seulement "la première entreprise" (en nombre d'effectifs, sans doute) de la France. Ça serait encore pire si une entreprise comme ceux qui viennent de faire leurs crises de délocalisation était à elle seule plus grande que les entreprises artisanales prises ensemble. Mais l'artisanat ne devrait pas être juste la première entreprise. Elle devait être le premier secteur, compté en effectifs. Ou peut-être plutôt le deuxième, après l'agriculture. Et l'industrie, je ne dis pas que ça ne devait jamais exister en aucune manière pour aucune raison (c'est par exemple commode pour l'armée d'avoir une industrie d'armement - quoique des armes qui peuvent être réparées ou supplées par un artisan ne sont pas sans valeur dans une guerre), mais ça devrait être un moindre secteur que l'artisanat et que l'agriculture. Pour donner tort à Jaurès, pour reduire le nombre de capitalistes qui veulent tenir les salariés en dépendance. Et augmenter le nombre de patrons qui partagent l'existence de leurs éventuels salariés. Ça aussi est une raison de choisir l'artisanat.

La production artisanale est aussi une production souvent plus localisée. Ce qui reduit les transports et ce qui donne de l'emploi et de l'auto-emploi sur toute la superficie habitable, par rapport à une production concentrée aux banlieues des grandes villes. Aussi une raison pourquoi j'encourage la republication des articles sur mes blogs en format artisanale, je donne moi-même l'instruction pour l'arrangement des pages avant l'impression, mais je laisse les instructions de reliure à ceux qui savent faire ça:

New blog on the kid [ce blog même, donc] : Il vous est arrivé de plier un papier?
http://nov9blogg9.blogspot.com/2013/12/il-vous-est-arrive-de-plier-un-papier.html


Hans Georg Lundahl
Bpi, Georges Pompidou
Sts Bernard de Clairvaux
et Samuel Prophète
20-VIII-2014

* De Wikipédie française : Phosphatidylcholine
(Redirigé depuis Lecithine)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Lecithine


** Wikipédie française : Phospholipide
http://fr.wikipedia.org/wiki/Phospholipide


*** Wikipédie française : Amorino
http://fr.wikipedia.org/wiki/Amorino


"Amorino est né du désir des deux fondateurs de faire partager le goût des authentiques glaces artisanales italiennes. La première boutique était située sur l'île Saint-Louis, à Paris ... Amorino est implanté dans plusieurs pays via ses 90 boutiques franchisées. L'ensemble des boutiques est fourni par un même laboratoire basé à Orly dans le Val-de-Marne, à proximité du Marché international de Rungis."

Le mode de production est donc moins artisanal que prévu avant de commencer l'article. La recette est la même, mais les machines ont quand même remplacé les artisans et les transports la production locale. Pour Paris, c'est assez local encore.

° Mas Santo Mario.

°° Notons la lithothèse! Un homme qui peut reprocher à Xavier d'Or d'avoir été en prison tandis qu'il admire Jaurès pour avoir défendu Dreyfuss (et Jean était frère d'un militaire ... qui était peut-être Dreyfussard lui aussi). Et Dreyfuss avait été condamné pour chose qui, s'il l'avait fait aurait été un vrai crime.

Un Hérétique à Gap et Embrun

Je suis alerté par les missives de Média-Presse-Info que ceci a été dit par "Mgr" Jean-Michel di Falco Léandri - et leur article a très correctement donné le lien à l'interview:

Site du diocèse : Mgr Jean-Michel di Falco Léandri répond au Dauphiné Libéré
http://www.diocesedegap.fr/mgr-jean-michel-di-falco-leandri-repond-au-dauphine-libere/


Des ouvertures sont attendues par une partie de la communauté chrétienne. On pense notamment au mariage homosexuel…

« L’homosexualité est un fait, ce n’est pas un choix. Le choix est dans la manière de vivre cet état de fait et particulièrement lorsqu’on est chrétien. Ce n’est pas parce qu’on est homosexuel qu’on n’a pas le droit d’aimer et d’être aimé. En revanche, je crois que l’erreur de ceux qui ont réclamé le mariage, c’est d’avoir voulu employer le terme “mariage”. Le mariage, c’est l’union d’un homme et d’une femme. Pour les autres situations, pourquoi pas un contrat d’union civile qui donne les mêmes droits qu’à un couple hétérosexuel. C’est déjà le cas du Pacs. Quant aux manifestations, plutôt bon enfant au début, elles ont été récupérées par la suite. Je pense aussi que les enfants n’avaient pas à être dans ces manifestations. Ce n’était pas leur place. Parmi ces enfants, de 7,8,10 ans, quand ils auront 18 ou 19 ans, l’un ou l’autre se découvrira peut-être homosexuel. Vers qui vont-ils se tourner pour parler de ce qu’ils découvrent en eux et de ce qu’ils vivent quand ils se souviendront que leurs parents les ont emmenés dans des manifestations dans lesquelles se sont exprimés des gens de manière agressive et violente à l’égard des homosexuels ? »
"L’homosexualité est un fait, ce n’est pas un choix."
Il y a des faits qui sont des choix et il y a des faits qui ne le sont pas. Le mot homosexualité est un mot moderne, mais non pas simplement un synonyme moderne pour en vieux concept. Le mot n'est pas exactement synonyme de sodomie. Celle-ci, un péché très grave, parmi ceux qui clament au Ciel pour la revanche (comme meurtre et comme le non-payement correct des salariés, et comme l'oppression des veuves et des orphelins). Il y a dans le concept moderne d'homosexualité des faits qui, au contraire pour les concernés ne sont pas immédiatement des choix. Par exemple où l'on trouve quelque chose d'excitant. C'est modifiable par choix, par exemple par le choix d'être suffisamment choqué par un attrait malsain pour l'étouffer. Mais ce n'est pas immédiatement un choix.

Par contre, on peut se demander s'il n'y a pas déjà eu assez souvent l'intervention d'un choix pécheur dans ceux qu'on peut avec du réalisme décrire comme homosexuels.

Le fait de tomber amoureux, est-il toujours dehors le choix? Dans mon expérience, non. Il y a un moment, peut-être un quart d'heure, qu'on peut encore peser les pour et contre. Et par exemple, j'ai trouvé des Musulmanes (identifiables à cause de voile ou à cause d'une "main de Fatima") dont j'aurais autrement pu tomber amoureux, mais j'ai évité pour ne pas avoir des embrouilles avec leurs familles aussi Musulmanes qui seraient contre un mariage de leur fille entrainant sa conversion au Catholicisme.
"Le choix est dans la manière de vivre cet état de fait et particulièrement lorsqu’on est chrétien."
Et il y a trois choix qui sont possibles, dont deux justes.

Possible est de commettre la sodomie ou d'entrer dans une relation de "sodomie allegée" (par ceux qui ont horreur, ce qu'ils doivent avoir, de la sodomie crasse). Ce choix est possible, mais gravement un péché. Illicite.

Possible est, au moins dans certains cas, de rester chaste. C'est aussi un choix juste.

Possible est, au moins en certains cas, de se marier avec une personne du sexe opposé. Pourvu qu'on ne trompe pas cette personne sur son problème, pourvu qu'on ait l'intention de rester fidèle, ceci est un choix juste.

L'erreur dans la pastorale a été de négliger ce dernier choix, comme s'il n'était pas possible, et de dire que ceux qui n'arrivent pas à rester chastes en célibat ont donc le droit à une relation homosexuelle. Pour le motif suivant, sans doute:
"Ce n’est pas parce qu’on est homosexuel qu’on n’a pas le droit d’aimer et d’être aimé."
Un homme homosexuel n'a pas perdu le droit d'épouser une femme. Une lesbienne n'a pas perdu le droit d'épouser un homme. À moins que ça soit par une habitude hardie de sodomie, annoncé comme irrépentie et à continuer, ce qui ôte alors encore ce droit.

C'est dans ce sens là, et uniquement dans se sens là, en outre des relations non sexualisées, qu'on a à chercher le droit d'aimer et d'être aimé. Mais à cette condition là, ce droit existe, et aussi le droit de jouissance sexuelle, pourvu qu'il ne soit pas coupé de la fertilité. Comme pour les autres mariages où les deux sont purement hétérosexuels.
"En revanche, je crois que l’erreur de ceux qui ont réclamé le mariage, c’est d’avoir voulu employer le terme “mariage”. Le mariage, c’est l’union d’un homme et d’une femme."
Pour un homosexuel qui choisit sa femme pas en fonction totale de son "orientation sexuelle" mais de la Loi de Dieu, c'est aussi le cas, et le mariage est donc le bon mot.

Pour des relations intentionnellement sexuelles entre personnes du même sexe, ce n'est pas juste le mot mariage, c'est déjà la relation qui est fausse. Notons, en pas mal de cas, elle peut se rectifier.

Ce jour noirci l'année passée (un jour de St Georges, en plus!) qu'ils ont voté la pseudo-législation sur le pseudo-mariage (combien des trucs comme ça peut on faire sans être un pseudo-État, comme l'État Islamique?) je trouvais que tel couple lesbien et derrière elles l'autre couple de sodomites devaient faire une très bonne démarche qui s'appelle "regroupement".
"Pour les autres situations, pourquoi pas un contrat d’union civile qui donne les mêmes droits qu’à un couple hétérosexuel. C’est déjà le cas du Pacs."
Parce que l'État ne doit pas soutenir la sodomie? PAR EXEMPLE?
"Quant aux manifestations, plutôt bon enfant au début, elles ont été récupérées par la suite."
Quelle phrase ... elles ont été récupérées ... Elles auraient dû rester "bon enfant" ou cesser, peut-être? Une manif c'est une blague ou c'est un péché? Je ne trouve pas. Le sérieux, donc aussi la récupération par les sérieux, c'est de l'essence même d'un mouvement populaire - qu'il soit bon ou mauvais. Et ce qu'il faut demander est si la récupération a été bonne ou mauvaise. Civitas (qui a en plus eu ses manifestation parallèles à La Manif pour Tous, moi, j'étais dans une Manifestation de Civitas en 2012) est plus crédible en termes de dogme catholique que di Falco Léandri. C'est peut-être pour ça que parle de récupération ce chouchouteur des "couples à rendre chastes" (comme je crois que c'est la pastorale d'une frange des modernistes "dans" l'Église - ils chouchoutent les couples, tout en insistant que le but ne doit pas être de rester dans la sodomie, et par là ils font tout un processus quasi analytique pour les en faire sortir - souvent sans réussite notable, peut-être, c'est ce que je soupçonne).

Du côté de Civitas aussi, il y en a peut-être qui ignorent l'option qu'un homosexuel peut choisir un mariage en fonction de la loi de Dieu et des sympathies amicales pour une personne du sexe opposé plutôt que le choix d'une relation de péché mortelle en fonction du tomber-amoureux ou même du choix de la chasteté quasi-monastique.

Vous savez, en 1568 Pape St Pie V a décrété qu'un clerc ou moine qui est attrapé coupable de l'horrendum scelus (de la sodomie donc, pas juste des tentations qui rendraient le tenté diagnosable comme "homosexuel" selon Krafft-Ebbing, même à supposer que la diagnose soit honnête par rapport aux observations claires) devait être obligé à vivre en chasteté et en pénitence. Il n'a rien dit de pareil pour un laïc qui même se serait rendu coupable. Et il n'était pas un lecteur de Krafft-Ebbing, ni un étudiant des psychologues modernes.
"Je pense aussi que les enfants n’avaient pas à être dans ces manifestations. Ce n’était pas leur place."
Il y a eu des bourges qui ont dit la même chose quand les enfants on manifesté avec leurs parents pour le maintien de Christiania.
"Parmi ces enfants, de 7,8,10 ans, quand ils auront 18 ou 19 ans, l’un ou l’autre se découvrira peut-être homosexuel. Vers qui vont-ils se tourner pour parler de ce qu’ils découvrent en eux et de ce qu’ils vivent quand ils se souviendront que leurs parents les ont emmenés dans des manifestations dans lesquelles se sont exprimés des gens de manière agressive et violente à l’égard des homosexuels ?"
"Nous sommes tous enfants d'hétéros" peut être apperçu de manière aggressive contre les homosexuels-d'orientation seule, mais je crois assez bien que la plupart qui l'ont scandé ont eu en tête principalement le fait que des parents en train de devenir parents sont en train de practiquer l'hétérosexualité. Et non pas l'homosexualité. Quelle que soit l'analyse qu'un psychologue ferait d'eux, pourvu qu'ils se tournaient à un psychologue ou qu'un psychologue refusait de les laisser en paix. Après il peut y avoir des gens qui partagent une hérésie déterministe avec di Falco. Avec la pseudo-charité pastorale en moins.

Pas mal de ces découvertes d'homosexualité sont des produits d'un éducation scolaire qui a été perdue pour le jeune étudiant, surtout socialement. Entre autre pour ça, on fait aussi la manifestation contre ABCD de l'Égalité. Un programme qui est là pour encourager les jeunes de se "découvrir" homosexuels.

En parlant de récupération, si j'avais un indemnité de dégâts pour chaque fois qu'on a essayé de ME récupérer comme homosexuel, je serais assez aisé, au lieu de me trouver à la rue. Il y a des réseaux comme ça.

C'est vrai, il y a aussi des réseaux dont le machisme et l’homo-hystérie (le concept pour lequel j'aurais autrefois trouvé bon le mot "homophobie") découragent un jeune homme à se sentir hétérosexuel quand il ne répond pas à leur idéal de virilité. Mais je ne crois pas que toutes les manifestants consistent uniquement de ça.

Et je ne crois pas avoir entendu des slogans en soi haineux envers les homosexuels, surtout purement d'orientation, ni dans la Manifestation de Civitas, où j'ai participé, ni dans une Manif pour Tous que j'ai frôlé - et participé avant de voir qu'ils prônaient le Pacs.


Les réponses sont faites dans le détail.

La rubrique de cet article accuse di Falco de l'hérésie. En quoi? Bon, s'il peut du principe, correct, "Ce n’est pas parce qu’on est homosexuel qu’on n’a pas le droit d’aimer et d’être aimé" tirer la conclusion erronée qu'ils ont le droit à des relations qui ne doivent pas être appelées mariages, c'est qu'il les juge incapables au mariage (au vrai, celui entre un homme et une femme), dès par le fait qu'ils sont homosexuels. Mais ceci est une hérésie de déterminisme. Je fais appel au Concile de Francfort, cité par Trente: Deus neminem praedestinat ad malum.

Que certains pédagogues seraient capables de produire des êtres qui se sentent totalement incapables à une relation avec le sexe opposé et aussi incapables à la chasteté, c'est possible. Dans ce cas c'est au moins pas Dieu qui les prédestinent à ce mal. C'est peut-être pour des conditionnements comme ça que la Genèse disait à un endroit "toute chair était corrompue". D'autres pensent que ça ferait plutôt référence au transgénisme et au mélange génétique avec les néphélim. Mais avant de les écouter, c'était - ce verset de la Genèse - entre autre choses des cas comme ça, avec les cas où les jeunes amours des filles de 12 ou même de 15 sont étouffés et leurs grossesses avortées, jusqu'à une fois arrivées à l'âge légal du mariage elles soient devenues dans l'immédiat incapables d'une relation matrimoniale. Et c'est entre autres choses de ça que se recrutent partie des lesbiennes.

Depuis la pseudo-législation sur le pseudo-mariage, il est en France devenu plus difficile de rebaisser l'âge minimum du mariage. Il faudrait rectifier les deux erreurs en même temps: celui du 24 Mars 2006 (avec les antérieures) et celui du 23 Avril 2013.

Hans Georg Lundahl
BU de Nanterre, Paris X
Mercredi dans l'Octave de
l'Assomption de la Sainte Vierge Marie
20-VIII-2014

Tuesday, 19 August 2014

Perfidy of Hamas ... does not totally justify Tsahal.

1) Assorted retorts from yahoo boards and elsewhere ... on Origin of Palestinians, Specially Christian Such, 2) New blog on the kid Perfidy of Hamas ... does not totally justify Tsahal.

Finnish TV Reporter at Gaza’s Al Shifa Hospital: ‘It’s True That Rockets Are Launched Here From the Gazan Side Into Israel’ (VIDEO)
http://www.algemeiner.com/2014/08/01/finnish-tv-reporter-at-gazas-al-shifa-hospital-its-true-that-rockets-are-launched-here-from-the-gazan-side-into-israel-video/
*

It is a perfidy which reminds me of that of Ho Chi Minh. Che Guevara admired it. One reason why I detest both Che and Ho. It is a perfidy of taking civilians hostages, so as to make it - insofar as possible - a necessity for the other army to strike back not only at the guerilla, but also at civilians at same time, so as to make civilians outraged about the other army.

But I have a feeling, when it comes to Palestinian Civilians, Tsahal is not quite unwilling to fall into the trap. Note, similar things have been seen in some Viet Nam veterans all too willing to "kill gooks" as if the people rather than Ho Chi Minh was the problem.

To some degree it does however justify Tsahal. It is one thing to aim at a hospital because it is a hospital and another to aim at it despite its being a hospital because rockets are fired from it. But I would be happier about having relatives of mine in Israeli citizenship, if Tsahal used smaller guns and bullets one could aim with better precision.

Imagine two different scenarios.

A) You are lying in a hospital. Hamas is firing rockets beside you. "Oh no," you groan. And THEN comes a big shell, half your room is blown up, the granny you had been talking to is blown to pieces.

B)You are lying in a hospital. Hamas is firing rockets beside you. "Oh no," you groan. And THEN comes ... a pistol shot. And another. And the two Hamas men who were firing rockets are dead, outside the room.

Perhaps I am dreaming about the impossible. But you know yourself which one of the two would antagonise the Palestinian in hospital more and make him likelier to support Hamas.

Hans Georg Lundahl
Bibliothèque Audoux
Tuesday after Assumption
of the Blessed Virgin Mary
19-VIII-2014

* Am about factchecking with Helsingin Sanomat